Sujets des TPS de l’agrégation externe SVT/SV-STU pour la session 2012

Je n’ai pas beaucoup d’info mais je compte sur vous pour m’aider à les complèter de la façon la plus précise possible! :

Option A : Les membranes (merci Marine)

  • une partie sur l’étude des hématies-plusieurs solutions d’osmolarités différentes à préparer (sérum phy, NaCl, glucose, urée, glycérol)
  • étude de la forme des hématies au microscope après 30 min dans ces solutionscoloration au May-Grumwald d’un frottis sanguin (à faire)
  • Une partie sur l’étude de la transmission nerveuse
  • au niveau du nerf : plusieurs mesures à faire sur nerf de crabe par un logiciel Exao
  • exercices pour l’étude au niveau axonal
  • Une partie sur un système permettant l’étude du réflexe de fuite chez le zébrafish
  • étude d’un récepteur au glutamate modifié et de ses propriétés vis à vis d’un ligand artificiel

Option B : TP sur les relations interspécifiques (Merci à Géraldine et Lise)

  • Un travail sur l’estuaire (je n’ai pas plus de précisions)
  • Une étude sur les ailes des Chouettes pour savoir pourquoi elles ne font pas de bruit
  • Des lames minces pour étudier le Pistachier
  • Une étude de la symbiose pollinique entre les abeilles et le pissenlit

Option C : TP intégré sur l’Islande (Merci à Anne-Sophie pour cette longue description et à Elise)

  • Une partie “sismique” sur laquelle il fallait tracer des hodochrones par rapport à un tableau de temps d’arrivée de diverses ondes à différentes stations, interpréter le  graphique obtenu en terme de couches et de vitesse des ondes dans ces couches. En estimant une croûte homogène, il fallait exprimer littéralement le calcul pour obtenir la profondeur du MOHO et donner la valeur chiffrée, puis confronter le résultat obtenu à une carte de la profondeur du MOHO en Islande en interprétant l’écart obtenu.
  • Il y avait ensuite les récents séismes de 2010 à étudier. On nous indiquait les variations de hauteur d’eau dans des puits et il fallait en déduire les sphères focales des 2 séismes en question. Il y avait en parallèle différentes déformations en photo sur un parking proche du séisme à décortiquer pour en déduire les contraintes. Reporter toutes les infos obtenues sur une carte.
  • Avec des courbes de mouvements en latitude et longitude au cours du temps dans deux stations, il fallait tracer les vecteurs déplacement et donner la vitesse du déplacement.
  • Une partie Carte au nord de l’Islande avec une coupe est-ouest. Plein d’évènements magmatiques dicordants…Analyser les structures et l’histoire géologique
  • Une partie “magmatisme” avec un échantillon en lame mince à dessiner et analyser.
  • Une grande première: UN POSTE INFORMATIQUE laborieux avec utilisation du logiciel Mesurim. La fiche technique était pénible… Nous avions deux particules. Il fallait calculer (après mesures avec le logiciel) le pourcentage de parties de ces particules plutôt droites, concaves ou convexes. (Poste d’une heure!). En reportant les valeurs dans un diagramme triangulaire (Droit, Concave, Convexe), il fallait déterminer si les deux particules étaient des pyroclases ou des hydroclastes, en expliquant leur origine.
  • Il y avait ensuite un échantillon sous loupe binoculaire: avec un cure dent, séparer 50 grains et les analyser statistiquement. Analyser les résultats.
  • Une courbe Sr en fonction de Rb avec des échantillons de roches issues d’une vielles éruption, d’éruptions récentes au même endroit, et d’éruptions récentes dans un autre endroit. Tous les échantillons étaient alignés sur droite. On nous indiquait qu’un mélange magmatique avait eu lieu et il fallait calculer le pourcentage des magmas impliqués dans le mélange.
  • Une partie “glaciaire”: Calcul de la hauteur puis du volume de glace au denier maximum glaciaire.
  • Calcul de la subsidence théorique à comparer à la subsidence réelle avec analyse des résultats obtenus.

Contre-Option A  (Merci à Géraldine)

  • Coloration des cellules de testicules de criquet et repérage de figure de divisions
  • Dosage de levure et gamme étalon
  • Exercice sur Sordaria

Contre-Option B : Les couleurs (merci Anne-Sophie)

  • Observation microscopique de cellules de pétale de Saintpaulia sans rien, avec KOH et avec HCl. Dessin et interprétation (nature du pigment, localisation, conséquences biologiques…)
  • Observation et dessin sur du poivron rouge (pareil: localisation et nature du pigment, avec un graphique sur l’absorbance en fonction de la longueur d’onde)
  • Observation microscopique et dessin d’écailles de truite sans rien, en présence d’une solution d’Ach incolore puis d’adrénaline marron. Analyser et indiquer l’importance du phénomène sachant que les bras de rivière sont des milieux de couleurs différentes)
  • Dissection et dessin de l’encéphale de la truite.
  • Observation et dessin explicatif détaillé de la partie d’une CL d’oeil de truite responsable de la réception des couleurs. Expliquer comment le message est transduit.
  • Reconnaissance de 10 échantillons photos (surtout des insectes et des angiospermes) la plus précise possible en indiquant l’intérêt biologique de la coloration.

Contre-Option C : Géologie du Jura (Merci à Lise et Géraldine)

  • Carte de Chalon sur Saone (schéma structural)
  • Carte de Salins les Bains (coupe + histoire géologique)
  • Reconnaissance de roches sédimentaires
  • Analyse de log sédimentaires (calcul du taux de sédimentation, reconstitution variations niveau marin, environnements de dépôt..)
  • Reconnaissance de structures sédimentaires sur photographies.

Commentaire

Sujets des TPS de l’agrégation externe SVT/SV-STU pour la session 2012 — 10 commentaires

  1. En spécialité B, le TP portait sur « Les relations interspécifiques ».

  2. Alors je n’ai pas tout retenu, mais il y avait:
    – Une partie « sismique » sur laquelle il fallait tracer des hodochrones par rapport à un tableau de temps d’arrivée de diverses ondes à différentes stations, interpréter le graphique obtenu en terme de couches et de vitesse des ondes dans ces couches.
    En estimant une croûte homogène, il fallait exprimer littéralement le calcul pour obtenir la profondeur du MOHO et donner la valeur chiffrée, puis confronter le résultat obtenu à une carte de la profondeur du MOHO en Islande en interprétant l’écart obtenu.
    Il y avait ensuite les récents séismes de 2010 à étudier. On nous indiquait les variations de hauteur d’eau dans des puits et il fallait en déduire les sphères focales des 2 séismes en question. Il y avait en parallèle différentes déformations en photo sur un parking proche du séisme à décortiquer pour en déduire les contraintes. Reporter toutes les infos obtenues sur une carte.
    Avec des courbes de mouvements en latitude et longitude au cours du temps dans deux stations, il fallait tracer les vecteurs déplacement et donner la vitesse du déplacement.

    – Une partie Carte au nord de l’Islande avec une coupe est-ouest. Plein d’évènements magmatiques dicordants…
    Analyser les structures et l’histoire géologique

    – Une partie « magmatisme » avec un échantillon en lame mince à dessiner et analyser.
    Une grande première: UN POSTE INFORMATIQUE laborieux avec utilisation du logiciel Mesurim. La fiche technique était pénible… Nous avions deux particules. Il fallait calculer (après mesures avec le logiciel) le pourcentage de parties de ces particules plutôt droites, concaves ou convexes. (Poste d’une heure!). En reportant les valeurs dans un diagramme triangulaire (Droit, Concave, Convexe), il fallait déterminer si les deux particules étaient des pyroclases ou des hydroclastes, en expliquant leur origine.
    Application: Il y avait ensuite un échantillon sous loupe binoculaire: avec un cure dent, séparer 50 grains et les analyser statistiquement. Analyser les résultats.
    Une courbe Sr en fonction de Rb avec des échantillons de roches issues d’une vielles éruption, d’éruptions récentes au même endroit, et d’éruptions récentes dans un autre endroit. Tous les échantillons étaient alignés sur droite. On nous indiquait qu’un mélange magmatique avait eu lieu et il fallait calculer le pourcentage des magmas impliqués dans le mélange.

    – Une partie « glaciaire »: Calcul de la hauteur puis du volume de glace au denier maximum glaciaire.
    Calcul de la subsidence théorique à comparer à la subsidence réelle avec analyse des résultats obtenus.

    Voilà, je crois que c’est à peu près tout…

  3. (la partie sismique était au niveau de la bifurcation de la dorsale dans la partie sud de l’Islande)

  4. TP contre option c : Géologie du Jura

    Carte de Chalon sur Saone (schéma structural)
    Carte de Salins les Bains (coupe + histoire géologique)
    Reconnaissance de roches sédimentaires
    Analyse de log sédimentaires (calcul du taux de sédimentation, reconstitution variations niveau marin, environnements de dépôt..)
    Reconnaissance de structures sédimentaires sur photographies.

  5. Contre option B: thème sur les couleurs.

    – Observation microscopique de cellules de pétale de Saintpaulia sans rien, avec KOH et avec HCl. Dessin et interprétation (nature du pigment, localisation, conséquences biologiques…)
    – Observation et dessin sur du poivron rouge (pareil: localisation et nature du pigment, avec un graphique sur l’absorbance en fonction de la longueur d’onde)
    – Observation microscopique et dessin d’écailles de truite sans rien, en présence d’une solution d’Ach incolore puis d’adrénaline marron. Analyser et indiquer l’importance du phénomène sachant que les bras de rivière sont des milieux de couleurs différentes)
    – Dissection et dessin de l’encéphale de la truite.
    – Observation et dessin explicatif détaillé de la partie d’une CL d’oeil de truite responsable de la réception des couleurs. Expliquer comment le message est transduit.
    – Reconnaissance de 10 échantillons photos (surtout des insectes et des angiospermes) la plus précise possible en indiquant l’intérêt biologique de la coloration.

    Je crois que c’est tout!

  6. Bonjour,
    En option A : le thème général était les membranes je crois
    1) une partie sur l’étude des hématies
    -plusieurs solutions d’osmolarités différentes à préparer (sérum phy, NaCl, glucose, urée, glycérol)
    -étude de la forme des hématies au microscope après 30 min dans ces solutions
    -coloration au May-Grumwald d’un frottis sanguin (à faire)
    2) Une partie sur l’étude de la transmission nerveuse
    -au niveau du nerf : plusieurs mesures à faire sur nerf de crabe par un logiciel Exao
    -exercices pour l’étude au niveau axonal
    3) Une partie sur un système permettant l’étude du réflexe de fuite chez le zébrafish
    -étude d’un récepteur au glutamate modifié et de ses propriétés vis à vis d’un ligand artificiel
    -étude d’un système Gal4-UAS
    -observation d’embryons de poisson zèbre colorés
    -étude du réflexe de fuite chez les poissons zèbres modifiés par la construction précédente
    J’espère que c’est assez clair et que je n’ai rein oublié !

  7. est ce que vous allez mettre en ligne les sujet des lecons tombes chaque jour?

  8. Option B :
    1) Reconnaissance et classif de l’abeille, vid?o sur le comportement pollinisateur, dissection des pi?ces buccales, dissection de la pattes et adaptation ? la pollinisation ; reconnaissance du pissenlit, dissection de l’inflorescence et d’une fleur
    2) les chouettes : reconnaissance de la chouette effraie entre 7 rapaces, ?tude des plumes en rapport avec le bruit (comparaison chouette et buse), ?tude des pelotes de r?jection = d?cortiquer la pelote/trier tous les os/reconna?tre les esp?ces ingurgit?es/?tude du r?gime alimentaire (indice de shannon, relation r?gime alimentaire/milieu de vie + ou – ouvert)
    3) Le pistachier et son parasite : comparaison de 2 feuilles de pistachier, une parasit?e (grosse boursouflure), l’autre non, faire des coupes et coloration au carmino-vert pour ?tudier les modifications de structures internes de la feuille, observation des larves du parasite dans la boursouflure et reconnaissance (tentative tout du moins !!!)
    4) Faune et flore de l’estran : 14 ?chantillons (algues, gast?ropodes, cnidaires, bivalves, oiseaux), relations de mangeur-mang?, dissection de radula de 2 gast?ropodes, dissection de tentacules d’an?mone (cellules sp?cialis?es), ?tude des positions de vie en fonction de l’hydrodynamisme et/ou des pr?dateurs.

  9. contre-option a : la méiose
    1) Sordaria : figures classiques de méiose
    étude des périthèces hybrides de souches blanches et noires, faire un dessin de la lame, faire un schéma de tous les types d’asques, expliquer les résultats (crossing over)
    2) croissance de saccharomyces cerevisiae : une solution mère à diluer pour étude en turbidimétrie, comptage en cellule de KOVA et tracer une courbe étalon. Solutions A et B à 8h d’intervalle : étude en turbidimétrie, replacer sur la courbe, déduire les concentrations et établir le temps de croissance de la population de S.cerevisiae
    3) Le criquet : dissection des testicules de criquet et coloration au bleu de toluidine = observation des figures de méiose.

  10. contre-option c :
    1) Cartographie : Le jura (chalon sur saone et salins les bains) : schéma structural et coupe, expliquer la chronologie des évènements
    2) Roches à reconnaître : les roches semblaient être une évaporite (très blanche et brillante, pas d’effervescence à l’acide, rayée par le clou, ne raye pas le verre) et une oosparite ou oomicrite (bioclastes peu jointifs, traces de foraminifères et de débris coquillaires, effervescence à l’acide, rayée par le clou, ne raye pas le verre) + une lame de la roche 2 (enfin je crois…)
    3) étude des logs sédimentaires en 2 endroits
    4) Etude de 4 dépôts en photo puis à replacer sur un schéma de lit de rivière

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *