Sujets d’écrits du concours d’agrégation externe SVT/SV-STU session 2012

Pour les sujets de la session 2013, c’est par ici

Le concours de l’agrégation externe de SVT/SV-STU se déroule du 20 mars au 22 mars 2012. Les 3 sujets sont :

– Secteur A (Biologie moléculaire et cellulaire) : Les mouvements et déformations des cellules

Quelques mot-clés qui me viennent à l’esprit : cytosquelette, osmolarité, chimiotactisme/phototropisme/gravitropisme/tropisme, développement embryonnaire, morphogenèse, immunité, rencontre des gamètes, tube pollinique, contraction musculaire. Qu’en pensez-vous?


– Secteur B (Biologie des organismes et des populations) :  La lumière et les êtres vivants (on n’abordera pas la lumière comme source d’énergie)

Sujet très classique si ce n’est que le fait de ne pas devoir aborder la lumière comme source d’énergie est déroutant et ampute une partie non négligeable du sujet.

– Secteur C (Sciences de la Terre et de l’Univers) : L’océan atlantique

Il faut certainement parler du contenu (courants océaniques de sur face et de profondeur, composition de l’eau en profondeur) du contenant (mise en place d’une lithosphère, les points chauds qui trainent, les 2 petites subductions aussi) et de l’histoire géologique c’est à dire de la déchirure continentale jusqu’au stade actuel. J’y réfléchirais plus longuement mais un plan avec ces 3 parties me semble cohérent.

Vous êtes formateurs, qu’en avez-vous pensé?
Vous êtes déjà agrégé, réagissez?
Vous l’avez passé, même question? Quelle a été votre problématique? Votre plan?
Vous le passez l’année prochaine, quel est votre avis?


Commentaire

Sujets d’écrits du concours d’agrégation externe SVT/SV-STU session 2012 — 21 commentaires

  1. Ce qui m’a le plus posé problème : le terme de « mouvement », qu’est-ce qu’il recouvre?
    Outre un manque de connaissances pointues sur le côté moléculaire, j’ai eu du mal à problématiser le sujet et à faire un plan, tant cela m’a paru vaste.

  2. Je verrais bien une premiere partie « Ce qui determine la forme et la position des cellules » : le cytosquelette mais aussi le potentiel hydrique, et bien sur les interactions avec l’environnement. En deuxieme partie je ferai plutot « Les deformations des cellules sans deplacement direct de celles-ci » : differenciation, contraction musculaire, phagocytose… et en troisieme partie « Les migrations des cellules ou d’une partie des cellules, faisant ou non intervenir une deformation » : developpement, cellules sanguines, flagelle, cancers, migration du cone axonal…
    Mais il faudrait allez plus concretement dans les exemples pour voir si ca va pour tout le sujet ou pas. Et les titres sont a revoir, on est bien d’accord !

  3. J’ai trouvé le sujet de A personnellement très intéressant (un vrai sujet de bio cell !) même si la délimitation du sujet et l’élaboration d’un plan n’étaient pas faciles Coté BV, j’ai tout de suite pensé à l’auxèse (où on a un bel exemple de déformation d’une paroi), au contrôle stomatique, au tube pollinique. Coté BA, à plein de choses : mobilité en rampant (avec déformation) versus mobilité en glissant (sans déformation, ex. plasmodium lorsqu’il envahit les GR), croissance axonale, traversée des cellules immunitaires à travers la paroi des vaisseaux et déplacement par chimiotactisme vers un site d’inflammation, contraction musculaire, migration des cellules au cours du développement embryonnaire, déplacement des gamètes, déformation des globules rouges dans les capillaires, etc, etc….

  4. Pour le B, le sujet est un grand classique déjà tombé en 2004 en option et qui donc revient régulièrement. Il est bien dommage conceptuellement d’avoir amputé le sujet de moitié, c’est lié je pense à la délimitation des secteur A/B pour ce qui concerne la photosynthèse.

  5. Pas tout à fait comme en 2004 quand même! Cette fois il fallait parler des animaux… et y avait de quoi faire.

  6. haaa j ai pas lu la phrase d en bas….trop de precipitation bon ca ne m enleve qu une sous partie! par contre pas parle de la chaleur! ouf…
    sinon bah – des yeux chez differents animaux, photorecepteurs (Pfr..)
    germination, floraison, dormance, ouverture des stomates, plantes d ombre et de lumiere, photoperiode et CAM
    etagement des algues, rythmes circadien, tropisme, …
    d autres idées?

  7. Répartition spatiale et temporelle en fonction de la lumière (stratification verticale, successions écologiques).
    Adaptations lors de la conquête du milieu terrestre. Protection contre les UV (mélanine, anthocyanes).

    Je n’ai pas développé tous les exemples que tu cites cece, toi si?! J’ai oublié les stomates, les plantes d’ombre et de lumière.

  8. Sujets très vastes, beaucoup plus de monde dans les salles par rapport à l’année dernière… ça va être dur dur !
    En ce qui concerne le sujet B, j’ai opté pour un plan : source d’informations, source ionisante et source de communications…

  9. Ici (à Bordeaux), moins de monde que l’an dernier. Énormément d’absents!!!

    Pour aujourd’hui, mon plan ressemble à celui envisagé par Mr Ferroir (approche classique).

    Il me semble que la lumière en tant que source d’informations, et dans la communication, ce sont deux choses équivalentes.

    Nous verrons… verdict : fin mai.

  10. A Paris-Créteil-Versailles, on nous a annoncé 171 présents sur 354 inscrits. Après je ne sais pas ce qu’il en était l’an passé.
    En ce qui concerne les divers sujets:
    -Secteur A: les mots clés évoqués par Tristan Ferroir sont ceux que j’ai placés dans ma copie, mais avec des difficultés pour organiser un plan et avec le même souci que Line: quelle est la définition exacte d’un mouvement? (est-ce qu’un déplacement passif (cellules sanguines entrainées par le sang) est un mouvement?)
    – Secteur B: en voyant la limite imposée, je me suis dit qu’une sacrée partie était amputée… mais finalement 5h n’ont pas été de trop pour traiter ce qui restait… On verra bien. Comme Line, je rangerais « prise d’infos » et « communication » ensemble, dans la catégorie « perception de l’environnement ». J’ai ensuite traiter de l’aspect quantitatif et qualitatif de la lumière (à diverses échelles de temps et d’espace) et de son impact sur le développement et les cycles de vie.
    -Secteur C: quel vaste programme… tous les mots clés de Tristan sont ceux que j’ai abordés, mais en 5h, il est impossible de tout passer en revue de manière précise et exhaustive… Il a fallu faire des choix. Affaire à suivre!
    Bon « repos » à tous.

  11. Effectivement, difficile de tout détailler! J’ai donc fait le choix de focaliser sur les particularités de l’océan Atlantique, je n’ai par exemple pas développé la mise en place de la lithosphère, si ce n’est pour souligner les spécificités de la dorsale atlantique. L’histoire géologique, je l’ai replacée dans le contexte de la dérive des continents et de la tectonique des plaques (pour en arriver à la dislocation de la Pangée comme origine), puis j’ai repris les principales étapes de l’ouverture.

    A.S j’ai inclus le déplacement passif des cellules dans leurs mouvements, puisque j’ai défini le mouvement comme un déplacement d’un point à un autre de l’espace. Mais je doute vraiment sur ça! C’est l’épreuve la moins réussie pour moi.

    Bonne continuation à tous, bon repos également.

  12. Effectivement, je voulais plus parler en ce qui concerne le sujet B de source d’info permettant la perception du milieu , et de source permettant la communication entre êtres vivants. Il me semble que tu as suivi le plan proposé par le CNED cette année A.S. On verra bien , mais je ne me fais pas trop d’illusions !
    Tu penses qu’il y avait environ combien de personnes sur Bdx Line ? Sur Paris/ Créteil/Versailles, du simple au double d’une année sur l’autre !!

  13. Je pense qu’à Bordeaux nous étions 20 (grand maximum 25), l’an dernier d’après le rapport du jury il y avait 40 présents.

  14. bonjour à tous, a montpellier nous étions une vingtaine de présents sur les trois épreuves. bon courage à tous!!

  15. Bonjour, je me sens un peu obligé de réagir: personne n’a parlé de sédimentation?
    _ sédimentation détritique, marges maigres (gascogne) marges grasses (ou nourries) (delta du niger, du congo), presque 10 000 m d’acumulation sédimentaire au débouché du Mississippi, marge de Terre Neuve… Séquence de Bouma granodécroissante visibles sur plusieurs marges et courants de turbidites associés. Argiles rouges des grands fonds avec une répartition caractéristique dans l’océan atlantique.
    _Sédimentation carbonatée avec l’exemple des Bahamas, produits ionique et de solubilité, eaux chaudes (évaporation)(courants de surface amenés par les alizés), salées donc pH plus élevé et action du CO2, la CCD , l’ACD et surface de compensation de la silice pour la sédimentation siliceuse.
    _ et puis sédimentation carbonée avec la teneur en carbone organique total très élevée dans le golf du mexique, zone à O2 minimum et quelques mots sur les ressources fossiles…

    Je n’ai pas trouvé d’exemple de sédimentation évaporitique pour l’Atlantique, donc pas traité. Mais il doit bien y en avoir quelquepart.
    Mais au final beaucoup d’endroits intéressants en Atlantique pour parler de sédimento…

  16. Une autre petite remarque pour le secteur A: je pense qu’il fallait traiter des mouvements et déformations un peu comme on le fait en géologie. Parler de contrainte (limite de force sur surface), de tension etc… Je pense aussi qu’il ne faut pas confondre mouvement et déplacement. il peut y avoir un mouvement dans le cas d’une rotation d’une cellule (sans déformation) mais si le centre de la cellule reste fixe dans l’espace, elle ne se déplace pas (ovocyte de Xénope qui se tourne selon le sens de la gravité par exemple)… Un sujet comme celui-ci demande à être très rigoureux dans les définitions à mon avis.

  17. secteur B
    J’ai fait -1- une partie sur les caractéristiques physiques de la lumière (théorie corpusculaire et onde électromagnétique, les domaines de la lumière blanche, rapport énergie et longueur d’onde, chaleur), et son inégale répartition à la surface de la terre (flux de surface et flux thermique, albédo), qui détermine la répartition des êtres vivants
    -2- puis une partie sur la perception de l’environnement par la lumière : vision (visible et systèmes infra-rouges), phototropisme, etc
    -3- une partie sur la régulation des cycles de reproduction : variation de l’ensoleillement selon les saisons, contrôle de la lumière sur le cycle hormonal, contrôle de la lumière sur les phytochromes des plantes etc
    -4- une partie sur la dangerosité de la lumière : rayonnement à risque UV et gamma (pourquoi le boucher met des lampes UV sur ses étals de viande ??? expériences des cultures de bactéries en boite de pétri sous rayons gamma), système de protection physico-chimiques (mélanine de la peau, cutine et cuticule, position des organes sensibles comme les stomates des feuilles en face inférieure), et systèmes de réparation moléculaire (photolyases, excision)
    -5- une partie sur la vie sans lumière : du fait de son inégale répartition, il y a des milieux sans lumière mais pas sans vie : abysses/sous-terrains/ la vie nocturne, régression des systèmes de protection (dépigmentation etc) et mise en place de nouveaux systèmes (systèmes réflecteurs des yeux, développement du système olfactif etc)
    Voilà je ne sais pas ce que ça vaut mais bon on verra bien ….

  18. En secteur A je me demandais s’il était judicieux de faire également un paragraphe sur le thème : « empêcher les mouvements et déformations des cellules » : état pluricellulaire avec les nombreuses jonctions cellules-cellules et cellules-membranes, les parois végétales, le cas des cellules cancéreuses qui se déforment trop et qui se déplacent alors qu’il ne faut pas, etc…

    Qu’en pensez-vous ?

  19. Je le passe l’an prochain (en plein CAPES cette année), sujets durs mais qui ne m’ont pas fait « peur » dans le sens où je pense que j’aurais été capable de faire quelque chose de potable dessus (je n’ai pas dit forcément d’admissible…) sans avoir révisé certains thèmes (le programme étant plus vaste que pour le CAPES), ça me rassure plutôt sur ma préparation! Mais encore beaucoup beaucoup de boulot, bon courage pour la fin de l’année pour tous ceux qui passent des concours, quels qu’ils soient!

  20. je suis d accord avec Exar pour la sedimentation. pour moi c etait une partie à traiter! par contre bravo pour les détails des localisations je n ai pas réussi a etre aussi precise et je pense que ca va me couter des points…

    pour le A je me suis aussi posée la question a propos des mouvements passifs (par les fluides du corps et contractions musculaires lisses) et actifs (pseudopodes, interactions integrines/cadherines/fibronectine)!
    je me suis aussi demande s il fallait parler des deformations des cellules comme les cellules ciliées des oreilles avec la deformation due aux mouvements des cils…, de la deformation des cellules sanguines avec l anemie falciforme, de l importance de la deformation avec le processus de différenciation en comparant une cellule souche et une cellule differenciee…

    pour le B : je n ai pas parle de la vie sans lumiere pourtant j y ai pense mais j etais pas sure. Sinon j ai parle des UV pour les pollinisateurs (avec les guides nectariferes) les couleurs physiques ( avec les boutons d or) j ai oublie les infra rouges et pour le reste c est en partie ce qui a deja ete mentionné!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *